Rando Val
Club de Randonnée Pédestre de Puy-l’Evêque (46)

Accueil > Programme et album > Album > 5 septembre 2022, rando douce à Pestillac.

5 septembre 2022, rando douce à Pestillac.

Certes nous avons quitté le mois d’août et nous reprenons nos habitudes de fin de saison en programmant nos randos douces à 14h . . .
Certes !
Mais la chaleur, elle, ne nous a pas quittés ! Faudrait-il repousser jusqu’à la fin septembre le moment de la reprise à 14 h ?
Très bonne surprise aujourd’hui ! Nicole et Bernard sont venus se joindre à nous pour partager cette marche avant le départ pour Nasbinals. Nous sommes 19 pour cette nouvelle rando douce.
C’est de l’église romane Notre Dame de Pestillac que nous partons. Elle a été classée aux Monuments Historiques le 23 juin 2020 : elle présente en effet, « au point de vue de l’histoire de l’art et de l’architecture un intérêt suffisant pour en rendre désirable la préservation, en raison de l’archéologie du bâti et de la particularité de la modénature du chevet de l’édifice, constituant un jalon stylistique dans l’affirmation de la seigneurie de Pestillac » (dixit la Direction régionale des affaires culturelles. . . Traduction de « modénature » = profil d’un ensemble de moulures dont les reliefs créent des jeux d’ombres et de lumières). Depuis le cimetière, la perspective sur l’un des murs latéraux du bâtiment laisse voir d’importantes fissures qui mettent l’édifice en danger et le condamne à rester fermé. Des lauzes de la toiture du clocher semblent prêtes à tomber. Il est regrettable qu’un tel patrimoine, classé, soit laissé en cet état !. . . D’autant plus que ces lieux sont chargés d’histoire ! En effet, les affrontements entre le Castrum de Pestillac (ou Pestillac) tout proche (11ème siècle) et la bastide de Montcabrier (son nom vient de Guy de Caprier qui la fonde en 1297, œuvrant pour le compte du roi de France Philippe IV le Bel) sont restés célèbres : les relations se dégradent entre un des seigneurs de Pestillac, Amalvin, et Montcabrier. En effet, les habitants de la bastide sont accusés d’avoir aidé les officiers du roi de France à s’emparer du Castrum. C’est ce qui conduit Amalvin à rejoindre le parti du roi d’Angleterre : il sera déclaré rebelle en 1342. Il pille la région pendant des années, mais sa troupe finit par être interceptée par celle de Montcabrier à Pomarède. Amalvin est tué et le Castrum détruit. Aujourd’hui, on aperçoit encore, recouverts par la végétation, les vestiges de ce qui fut une chapelle castrale et des maisons fortes.
En grande partie ombragé, le chemin passe près d’une gariotte effondrée, jusqu’alors cachée par des empilements de bois de coupe. Un peu plus loin, les larges feuilles d’un chêne rouge, un « quercus rubra » encore vert mais dont le feuillage s’empourpre à l’automne, attirent notre attention et nous profitons de l’ombre pour faire une pause et nous déshydrater ! En effet, force est de constater que cette petite marche a fait « suer » plusieurs d’entre nous ! ! !
Nous décidons d’abréger le trajet alors qu’en tête du groupe, les plus courageuses poursuivent le chemin et que les messieurs, à l’arrière, avertis de la décision, restent à l’ombre en discutant de sujets certainement très, très sérieux. . .
Un aller et retour de 5km, d’une extrême « platitude », voilà qui nous a permis d’éviter tout effort superflu par ces temps de forte chaleur !
Lundi prochain, c’est Bernard qui se fera un plaisir de mener la rando douce en des lieux connus de lui seul . . . En effet, une partie de la troupe randovalienne sera dans l’Aubrac, au frais, parmi les plus belles vaches du monde ! ! !

Portfolio

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License