Rando Val
Club de Randonnée Pédestre de Puy-l’Evêque (46)

Accueil > Programme et album > Album > 7 mai 2022 - les sources et lavoirs de Puy l’Evêque.

7 mai 2022 - les sources et lavoirs de Puy l’Evêque.

Randonnée des sources et lavoirs Nord de Puy-l’Evêque

A l’initiative des associations Puy l’Evêque Patrimoine et Randoval, un groupe de 23 randonneurs se retrouve à Martignac pour une matinée de rando de 8,5 km, munis du livret avec détails des deux parcours. Le soleil est de la partie, la température agréable, cela pousse nos marcheurs à partir d’un bon train. Nous suivons les nombreux repères du circuit des 7 Eglises et marchons allégrement en avance sur notre horaire : Philippe nous propose alors de faire un petit détour pour aller voir la source de Mombret et son lavoir sur la commune de Duravel. Cette source a été utilisée pour alimenter Puy l’Evêque avant le captage de la source bleue. Le retour sur le chemin vers Cazes nous permet de découvrir la source de Calan et son lavoir en hauteur visible en grimpant un petit raidillon. Malgré les sécheresses d’été cette source garde son débit important à tel point que des vignerons et autres utilisateurs viennent s’y approvisionner. Le nom Calan viendrait de l’occitan Calanc signifiant escarpement rocheux.
Passant sur le petit pont de pierre du ruisseau de Cazes, nous atteignons facilement le lavoir de Cazes situé en fait sur la commune de Duravel. Nous admirons la beauté de ce lavoir couvert, imaginons le travail des lavandières avec le banc pour bavarder et se reposer.
Nous pressons le pas car Mr Calassou nous attend pour nous faire la visite de l’église romane de Cazes.
Construite dans sa partie ancienne au XIII -ème siècle, elle a fait l’objet d’une reconstruction de la voute en ogive au XVIII -ème siècle. Mr Calassou nous raconte les efforts de l’association, créée à cet effet pour sauver l’église des attaques du temps et plus particulièrement de l’humidité : le chevet plat étant à moitié enterré dans la colline. Puis il nous parle de l’inscription aux monuments historiques de l’église pour les peintures murales représentant 12 Saints dans le cœur, le chemin de croix réalisé par Virebent et la chaire en bois fait par un artisan local. Il termine par les vitraux latéraux et la superbe rosace du fronton fabriqués en verres épais par un artisan toulousain. Cet artisan a d’ailleurs une de ses œuvres à la cathédrale de Chartres.
Après une brève pause-café, nous partons à l’assaut de la colline. Très belle vue sur la vallée du Lot mais les marcheurs regardent leurs pieds et gardent leur souffle car ça monte. Nous arrivons à Lou Reyne la source et son lavoir en contrebas d’un mur, le rempart. Le nom de Reyne ne vient pas d’une quelconque origine royale mais du vocable Rino/Reino qui en Gaulois signifie l’eau qui coule. Cette eau qui coule si importante pour la vie est à l’origine de nombreux Reyne en Europe mais aussi de nom de fleuves comme le Rhin et Rhône.
Certains nous ont aussi parlé du nez qui coule et de la rhinopharyngite !!!
Sortant du lavoir, nous abordons le chemin des lavandières très abrupt et plein de gros cailloux. Une pensée émue pour ces femmes qui descendaient et montaient le chemin au lavoir avec la lourde charge du linge mouillé.
La randonnée du matin se termine au lavoir de Martignac par un pique-nique. Les bons mots fusent et nous rappelons que ce lavoir a été restauré, il y a quelques années avec l’adjonction d’un barbecue et d’une table de piquenique, par le conseil municipal mené par Guy Sudrie, présent et assidu marcheur. La température agréable et le ventre plein, il reste 18 courageux pour s’attaquer au circuit Ouest Martignac Loupiac Martignac et ses 11 km de marche. Un petit chemin nous permet d’atteindre Trebuzac et de jolies propriétés puis un puits au bord de la route. Nous rattrapons la route des Oules que nous descendons jusqu’ au lavoir des Vayssades, lavoir certes moderne permettant de laver debout mais perdu dans une végétation envahissante. Le nom Vayssades vient de l’occitan Vaissada, qui signifie plantation de coudriers (noisetiers). C’est l’occasion d’évoquer le travail du sourcier qui utilise deux branches de coudrier en Y pour chercher l’eau. Cet art de la divination, assimilé à de la sorcellerie n’était pas apprécié par l’église Catholique. Le Pape lotois Jacques Duèze, Jean XXII, en son temps, avait édicté une bulle pour condamner les techniques de divination utilisant des pendules.
Nous contournons l’entreprise Marcouly pour rattraper le chemin des 7 églises. Sur le chemin vers Loupiac, Georges et Hubert sont scandalisés de voir que deux nouveaux poteaux en bois qu’ils ont fichés dans le sol à la sueur de leurs fronts ont déjà été arrachés par des esprits malveillants.
Nous atteignons Loupiac, son lavoir couvert et sa source en arrière qui a permis l’installation d’une tannerie au XIX ème siècle. Encore un peu de chemin pour atteindre Martignac. Un arrêt à la source et au lavoir de la Lacanole /Mérillac que nous devinons entre les arbres. La canole en occitan signifie la rigole, gouttière d’eau coulant depuis les roches calcaires.
Retour aux voitures à Martignac après une journée superbe et 20 km de marche sur la commune de Puy l’Evêque. Chacun garde en souvenir ces moments forts et pourra lire à loisir le livret sur les sources / fontaines et lavoirs réalisé par l’association Puy-l’Evêque Patrimoine en collaboration avec Randoval.

Portfolio

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License