Rando Val
Club de Randonnée Pédestre de Puy-l’Evêque (46)

Accueil > Programme et album > Album > 7 octobre 2021, single de Prayssac.

7 octobre 2021, single de Prayssac.

Nous sommes 17 au départ, malgré les premiers frimas et l’importante brume, pour arpenter le single de Prayssac, empruntant partiellement le circuit n°2 de nos amis de Randolmen.

Nous prenons le départ de l’ancienne gare de Prayssac en suivant vers l’ouest l’emprise de la voie ferrée désaffectée qui reliait jadis Mercuès à Fumel, puis contournant la centrale hydroélectrique de Meymes et son écluse, nous obliquons plein sud longeant la berge du Lot, la maison du passeur (souvenir de l’ancien bac à treuil qui effectuait la navette entre Prayssac et Lagardelle), arrivons à la cale récemment aménagée en face de l’enclos de Lagibertie sur la rive opposée où plane l’ombre du maréchal Bessières, contournons le village de vacances et empruntons un chemin pierreux entre les vignes.

Le cheminement se poursuit à travers parcelles de vigne, maisons de vigne, bosquets et cultures céréalières vers l’extrémité du single (hameau des Cambous aux maisons quercynoises typiques) dominé sur la rive opposée par l’imposante silhouette du village de Belaye, de son château et de son église grande qui apparaissent après la dissipation des brumes automnales.

Dépassant l’enclos d’une truie peu farouche en quête de caresses, nous arrivons au hameau des Roches, longeons le Lot, par une prairie humide, découvrant des débris d’un des bateaux de plaisance emportés par la crue hivernale, pour arriver à Manissere sur l’aire de stationnement de l’écluse et de la microcentrale électrique de Floiras, lieu de notre pause-café.

Direction plein nord, nous dépassons les hauts lieux de la viticulture prayssacoise « Gamot », « Les Grauzils » et arrivons par une sente étroite au pont de Juillac, puis descendons le long du Lot, traversons le domaine de Fantou, avant de rejoindre par un chemin herbeux la route départementale (D67).

Dans les faubourgs de Prayssac au lieu-dit « Lasserre de Fantou », nous nous arrêtons pour contempler un élevage de daims, puis au Pont de Ricard nous reprenons l’emprise de la voie ferrée, passant sous les vestiges d’une ancienne passerelle de brique avant de rejoindre notre point de départ, après avoir accompli un circuit de 12 kms pour un dénivelé cumulé de 110 m !

Mesdames, rendez-vous dimanche à Cahors pour l’opération « Octobre rose » et Messieurs, venez les encourager en gravissant le Mont Saint Cyr.

Portfolio

le dos de la truie...plein de chardons ! restes d'un bateau échoué lors de la dernière crue du Lot

Documents joints

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License