Rando Val
Club de Randonnée Pédestre de Puy-l’Evêque (46)

Accueil > Programme et album > Album > 8 août 2022 - rando douce à Floressas.

8 août 2022 - rando douce à Floressas.

Encore une chaude journée qui débute en ce 8 août ! Mais cela ne rebute point 13 d’entre nous qui sont au rendez-vous de Floressas pour une marche de 5,5 km prévue le long de sentiers ombragés.
Nous nous dirigeons vers le Pech Carlat, que nous laissons à notre droite pour descendre en sous-bois vers l’église de Segos. L’église est située sur la commune du Boulvé. L’origine du nom du village vient du nom de la terre rouge que l’on y trouve (latérite) autrefois appelée " la volvéne" : d’où le nom du village : le Volvé devenu par la suite Le Boulvé. Le nom du hameau de Segos trouve son origine dans le terme "sego" (celte/gaulois) qui désigne tout ce qui est lié à la métallurgie, aux mines de fer, et véhicule une idée de force, de puissance. Eglise romane à l’origine, elle fut fortifiée pendant la guerre de Cent ans. Cette église fut dédiée à Saint Saturnin, premier évêque de Toulouse, supplicié sous Dèce en 251. Une chapelle est rajoutée au nord au XIV ou XVème siècle. Le clocher primitif est surélevé d’un niveau (peut-être avant le XVIème) pour y appuyer d’autres bâtiments devant servir de refuge. Ils seront détruits lors des guerres de religion, sur l’ordre de l’évêque de Cahors, afin que les protestants ne puissent s’y réfugier. Le clocher est dit « clocher à peigne » dont il ne reste qu’une seule des 4 cloches. La reconstruction ne serait intervenue que tardivement, vers 1695, date inscrite sur la clé de voûte de la travée centrale de la nef. Dans l’abside, seules les deux ouvertures latérales sont d’origine médiévale, fenêtres étroites couvertes d’un linteau en plein-cintre. L’état actuel de cette belle petite église résulte de restaurations dont l’achèvement date de 1992. (Source : Comme si le Boulvé m’était raconté. Auteur Michèle Schmidt)
Nous nous dirigeons ensuite vers le Moulin de Roussenq et sa prairie encore émaillée de verdure, au centre de laquelle a été aménagée une petite pièce d’eau où se balancent quelques roseaux.
C’est à partir de là que nous prenons le chemin du retour, sous le couvert d’une végétation qui nous protège des ardeurs du ciel. Nous remontons – doucement – vers le village, et l’ombre de l’église et du tilleul est la bienvenue pour se dire au revoir : il est à peine 11h et la température est déjà élevée !
Lundi prochain, Philippe nous réservera la surprise du circuit qu’il aura choisi !

Portfolio

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © styleshout sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License